• J-15, bonne journée et bises de Véro...

    Le saviez-vous...

    Le Houx…

    Le houx doit ses lettres de noblesse aux services rendus à la Sainte Famille. 

    Afin d'échapper à la colère d'Hérode, prêt à faire massacrer tous les enfants mâles de moins de deux ans, pour être sûr d'en éliminer un seul, Jésus. Marie, Joseph et leur enfant furent contraints de fuir en Egypte. 

    Des miracles ont jalonné leur chemin. Sous une escorte de lions, de loups et de léopards, la famille pu avancer sans danger. 

    Pour les nourrir et les désaltérer le palmier se baissa leur offrant ses fruits, de ses racines jaillit une source. 

    Lorsque les soldats d'Hérode s'approchèrent dangeureusement, le houx, à son tour, a étendu ses branches pour cacher, mère, père et enfant. 

    En reconnaissance Marie le bénit en disant que le houx resterait toujours vert, un symbole d'immortalité. Une légende raconte que la croix était en bois de houx, parce que parmi tous les arbres, seul le houx se laissa sacrifier. Les piquants le long des feuilles symbolisant la Passion et la couronne de houx de l'Avent et ses 4 bougies qu'on allume une à une les 4 dimanche de décembre, en préparation de l'avénement du Christ, nous rappellent les liens entre Noël et Pâcques.

    Pour que l'année à venir soit profitable, il faut faire rentrer du houx à la maison à Noël.

    En Angleterre on croyait que le houx pouvait influer sur la bonne entente du ménage. En fait, il faut deux sortes de houx : avec piquants et sans. Le houx à piquants symbolise le mari, le houx à bords lisses, la femme. Afin que les rapports entres les conjoints soient équilibrés, les gerbes de houx contenants les deux sortes de feuilles doivent entrer dans la maison ensemble. Autrement l'un des deux, mari ou femme, dominera la maison.

    (texte et images du net)... 

    bises de Véro et Bonne JOurnée...


    votre commentaire
  • C'est Mercredi jour des enfants, et à J-20 avant Noêl, je vous offre une petite histoire de Noël, pour partager entre petits et grands...

    bises de Véro et bonne journée...


    Il était une fois un garçon aussi mauvais que malin. Il avait sans ...
    cesse de méchantes idées, c'est pourquoi, chaque Noël, il ne recevait pour tout cadeau qu'un minuscule bonbon. Un jour, il eut une idée encore pire que toutes celles qu'il avait eues jusque ici :
    " Cette nuit, c'est Noël, se dit-il, je veux être le seul enfant à recevoir des jouets. Quand Papa Noël viendra par la cheminée m'apporter mon bonbon, je l'enfermerai. Il m'appartiendra et j'aurai enfin des cadeaux, tous les cadeaux, j'en aurai pour toute l'année, pour tous les jours et les autres enfants ne verront plus Noël. Plus jamais ! Ah ! Ah ! Ah ! " Quelle idée ! Une idée terrible !
    Le mauvais garçon imagina un piège. En bas de la cheminée, il étala un grand sac de toile, équipé d'une corde qu'il suffisait de faire coulisser autour de son ouverture pour le fermer solidement.
    Quand Papa Noël arriva, il atterrit, les pieds en avant, droit dans le sac. Le mauvais garçon se jeta sur lui, tira la corde pour fermer le sac et Ziiiip ! Voilà Papa Noël prisonnier…" Libère-moi ! Les autres enfants vont être très tristes" hurlait Papa Noël.
    Mais le mauvais garçon se contenta de rire méchamment avant de quitter la pièce en fermant la porte à double tour.
    Pourtant, le mauvais garçon avait oublié les plus aimables des amis de Papa Noël : ses rennes, qui tirent le traîneau. L'un d'eux, qui s'appelle Rudolf, inquiet de sa longueabsence se mit à sa recherche.
    Rudolf se doutait bien que Papa Noël devait être encore dans la maison là, sous ses sabots. En passant sa tête dans la cheminée, il vit un gros sac qui bougeait tout en bas,et à travers le tissu du sac il entendit la voix de Papa Noël qui criait :
    " Ouvre-moi, Rudolf ! Ce mauvais enfant m'a ligoté là-dedans ! "
    Rudolf, épouvanté, libéra Papa Noël en un clin d'œil. Puis ils remontèrent dans le ciel pour donner leurs cadeaux à tous les enfants du monde. Sauf au mauvais garçon.

    Quelques heures après ces évènements, le mauvais garçon voulut voir les cadeaux qu'il avait volés... Il entra tout doucement dans la pièce où il croyait trouver Papa Noël captif et les cadeaux des enfants du monde entier, mais, quand il découvrit que la pièce était vide, il commença à pleurer.
    - Je ne recevrai jamais de cadeaux ! Je suis sûr, maintenant, que Papa Noël ne m'aime pas.
    Cependant, Papa Noël, qui avait fini sa tournée, entendit ces mots. Il repassa dans la cheminée du mauvais garçon, l'embrassa et lui dit :
    - J'aime tous les enfants, et je t'aime aussi. Mais je ne veux pas récompenser tes mauvaises actions, ni ton égoïsme. Si tu me promets de te corriger, je te visiterai encore et toujours.
    Ce Noël là, le mauvais garçon dut se contenter de l'habituel minuscule bonbon comme cadeau. Mais l'année suivante, comme il s'était réellement amélioré, il reçut de très beaux présents. Il en fut de même tout au long des années de sa vie. C'est ainsi que le mauvais garçon devint un enfant très bon et par la suite, un homme honnête et généreux.
    C'était dans sa maison qu'on fêtait le mieux l'esprit de Noël, dit-on.

    de martine Félicia...


    et N'oubliez pas soyez sage, et Le Père-Noël sera généreux lol...
     

    votre commentaire