• à J-3, je suis dans les temps...

    créa cadeau pour vous...

     

     J-3, mon repas est pensé, mes cadeaux sont emballés, mon sapin, mes décos installées, bref aujourd'hui mercredi je suis dans les temps... hihihihihi... et vous...

     

    bonne journée les z'amis, pour moi c'est l'heure du café, aller c'est par ici, je vous invite... il est tout chaud...

     

    et il y a même des biscuits...

     

    bisous les z'amis...


    votre commentaire
  • J-5 ou J-4 !!! je m'egare...

    et oui à force de patienter je me trompe dans mon décompte, on est pas à j-5, mais J-4, mais vous me  pardonnerez cette erreur n'est-ce pas...

     

    quoi qu'il en soit bonne journée, et encore un peu de patience...

    et biensûr ma petite créa, est offerte à qui veut la prendre, avec toute mon amitié...

     

    bisous les z'amis...


    votre commentaire
  • j-11

    et pour vous ma petite poésie du jour,

    bonne journée...

     

    Décembre...

     

    Décembre et la terre tremble

    Car petits et grands l’attendent

    Comme la plus belle offrande

    Et oui c’est lui le mois le plus joli

    Habillé de guirlandes et de bougies

    Il nous emmène dans un monde de magie

    Avec ses fêtes de fin d’années

    Qui nous entraînent en famille pour déguster

    Dinde, bûche, chocolat,

    Mais c’est à la fin du repas

    Que tout le monde réuni près du sapin décoré

    Attend que le père-Noël vienne apporter

    Les joujoux, les cadeaux tant désirés

    Puis Noël fait place au Nouvel An

    Que l’on fête avec amis ou parents

    Dans des endroits tout illuminés

    Où la gaieté fait danser et chanter

    Et c’est les yeux pleins d’espoir

    Que l’on dit au revoir

    À Décembre et l’année écoulée

    Pour accueillir dans les cris et les rires

    Une autre année et d’autres sourires

    Décembre, le dernier mois de l’année est heureux

    Car il n’est certainement pas le plus ennuyeux

    Il fait même beaucoup mieux

    En nous présentant ses vœux

    Pour mieux commencer

    Une nouvelle année…


    votre commentaire
  • à J-12, bon dimanche...

    à J-12, une pensée pour les filles avec ma petite créa du Dimanche...

     

    servez-vous les filles c'est pour vous...

     

    bonne journée... bisous de Véro...


    votre commentaire
  • J-14 bon samedi...

    petite créa pour les Hommes... c'est cadeau servez-vous...

    et Bon Samedi...


    votre commentaire
  • j-15... youpi, c'est Vendredi...

    ma petite créa du jour,

    idées cadeaux... ah les femmes... hihihihi...

    Bonne journée...

    et Bon WE les z'amis...

     


    votre commentaire
  • J-17, avoir du pain sur la planche...

    petite expréssion, qui a vu le jour à la fin du XIXè sicècle et qui signifiait, que l'on avait assez de réserves alimentaires pour affronter l'avenir... les paysans se nourrissant de pain, il était capital d'en posséder une grande quantité pour passer un bon hiver... la référence à la planche, parce qu'après la cuisson les pains étaient conservés sur une planche en bois...

    Une autre explication a été donnée : au XIXè siècle, les juges accordaient des rations de pain aux criminels condamnés à de longues peines. Avoir du pain sur la planche annonçait donc un avenir pénible, comme lorsqu'on a trop de travail...

     

    n'est ce pas Père-Noël, cette année encore je crois que tu vas avoir du pain sur la planche... aller bon courage, il ne te reste plus que 17 jours...

    Bisous...

    et à vous tous, bonne journée...

     


    votre commentaire
  • J-18

    à l'heure ou les grippes, angines, et autres maladies se propagent, il est de bon augure de vous souhaiter une bonne soirée, bien contagieuse car comme dit le dicton, la bonne humeur est aussi contagieuse que la rougeole... hihihihi...

     

     

    bisous bisous...


    votre commentaire
  • j-19... bonne soirée...

     

    Ma petite créa pensée du soir, pour vous souhaiter une bonne soirée, à J-19, je sais que l'on s'impatiente...

    que peut bien avoir prévu le Père-Noël, cette année?...

    grande question hihihihi...

     

    bisous à tous et toutes...


    votre commentaire
  • J-20...
     
    J-20

    Bon Dimanche et gros breizhous...

     
    J-21...
     
    J-21

    bon samedi les z'amis...


    votre commentaire
  • La rose de Noël…

      A Bethléem, il y a longtemps, arrivèrent les Rois des pays lointains apportant cadeaux, bijoux, or et myrrhe dans leurs mains grandes ouvertes.

    D'humbles bergers, de leurs montagnes apportèrent de jeunes agneaux.

    Les Anges chantaient et tous proclamaient la Naissance du Roi nouveau-né.
    Ignorée, près du pauvre berceau, une jeune bergère priait. Ses larmes en silence, coulaient. Point de cadeau elle n'avait pour l'enfant.

    Et voilà que de ses larmes sur le sol tombées, sortaient des boutons de rose et vite, à l'enfant, elle les présenta, émerveillée de ce qu'elle découvrait.

    De ses mains bénies, l'enfant toucha les boutons de rose à peine ouverts. Les fragiles pétales rosirent et la Rose de Noel naquit !



    Et maintenant, quand Noel arrive, mais seulement à ce moment-là, la Rose de Noel fleurit en abondance et à tous, apporte Bonheur et Joie...

      

    Des ROses et des chansons...

      

    des roses et des chansons...

     

    Au nom de la rose

    par Moos

    La belle au bois
    Viens de rendre l'âme
    Mais j'serai son homme
    A travers toute ces femmes

    Oui esprit es-tu là
    Au rendez-vous des libertins
    J'ai pris avec moi
    Des femmes jusqu'au petit matin

    Au nom de la rose
    Mon amie la femme
    Prête-moi ton corps
    Ouvrez les maisons closes
    A celle qui descend du ciel
    Et que j'adore

    Au nom de la rose
    Mon amie la femme
    Prête-moi ton corps
    Pour écrire des choses
    A celle qui m'attend au ciel
    Et que j'adore

    Tu étais l'héritière
    Du pêché originel
    Reviens sur terre
    Me redonner le goût du sel

    Habite leur corps
    Tu as les plus belles croupes
    Que j'ai posé sur un lit de cristal
    Habite leur corps
    Nous allons être seul couple
    Qui va oser se prendre avec des griffes de métal

    Au nom de la rose
    Mon amie la femme
    Prête-moi ton corps
    Pour écrire des choses
    A celle qui m'attend au ciel
    Et que j'adore

    Au nom de la rose
    Mon amie la femme
    Prête-moi ton corps
    Ouvrez vos maisons closes
    A celle qui descend du ciel
    Et que j'adore

    Matérialise-toi
    Dans un moule de chair
    On réalisera
    Ce qui t'es le plus cher

    Au nom de la rose
    Mon amie la femme
    Prête-moi ton corps
    Ouvrez vos maisons closes
    A celle qui descend du ciel
    Et que j'adore

     

     

    Mon amie a rose

    par Françoise Hardy...

     

    On est bien peu de chose
    Et mon amie la rose
    Me l'a dit ce matin
    A l'aurore je suis née
    Baptisée de rosée
    Je me suis épanouie
    Heureuse et amoureuse
    Aux rayons du soleil
    Me suis fermée la nuit
    Me suis réveillée vieille

    Pourtant j'étais très belle
    Oui j'étais la plus belle
    Des fleurs de ton jardin

    On est bien peu de chose
    Et mon amie la rose
    Me l'a dit ce matin
    Vois le dieu qui m'a faite
    Me fait courber la tête
    Et je sens que je tombe
    Et je sens que je tombe
    Mon cœur est presque nu
    J'ai le pied dans la tombe
    Déjà je ne suis plus

    Tu m'admirais hier
    Et je serai poussière
    Pour toujours demain.

    On est bien peu de chose
    Et mon amie la rose
    Est morte ce matin
    La lune cette nuit
    A veillé mon amie
    Moi en rêve j'ai vu
    Eblouissante et nue
    Son âme qui dansait
    Bien au-delà des nues
    Et qui me souriait

    Crois celui qui peut croire
    Moi, j'ai besoin d'espoir
    Sinon je ne suis rien

    Ou bien si peu de chose
    C'est mon amie la rose
    Qui l'a dit hier matin.

     

    des roses et des chansons...

     

    La vie en Rose

    par Edith Piaf...

    Des yeux qui font baisser les miens
    Un rire qui se perd sur sa bouche
    Voilà le portrait sans retouche
    De l'homme auquel j'appartiens

    {Refrain:}
    Quand il me prend dans ses bras,
    Il me parle tout bas
    Je vois la vie en rose,
    Il me dit des mots d'amour
    Des mots de tous les jours,
    Et ça me fait quelque chose
    Il est entré dans mon cœur,
    Une part de bonheur
    Dont je connais la cause,
    C'est lui pour moi,
    Moi pour lui dans la vie
    Il me l'a dit, l'a juré
    Pour la vie.
    Et dès que je l'aperçois
    Alors je sens en moi
    Mon cœur qui bat.

    Des nuits d'amour à plus finir
    Un grand bonheur qui prend sa place
    Des ennuis, des chagrins s'effacent
    Heureux, heureux à en mourir

    {au Refrain}



    {Nota: variante pour le dernier couplet:}

    Des nuits d'amour à en mourir
    Un grand bonheur qui prend sa place
    Les ennuis, les chagrins s'effacent
    Heureux, heureux pour mon plaisir

     

    Le Canoë Rose...

    par Viktor Lazlo...

    C'était pas l'année dernière
    c'était pas à Marienbad
    comment voulez-vous que je m'en rappelle
    à force de l'attendre
    je ne savais plus qui l' attendait
    Le temps est un traître de cape et d'épée
    qui vous glisse sa poudre d'oubli
    dans votre coca
    Faudrait pouvoir choisir son film
    j'n'avais plus qu'à me barricader
    dans la p'tite maison
    près du lac
    avec le canoë rose, à deux places
    qui flotterait, comme ça
    pour personne

    {Refrain:}
    Fermer les volets
    et ne plus changer l'eau des fleurs
    oublier qui tu etais
    ne plus jamais avoir peur
    Se dire qu'on était pas
    vraiment faite pour le rôle

    Pleurer plus que le saule

    Plonger sous les draps
    et ne plus jamais remonter
    dormir sur le pont du galion
    qui s'est laissé couler
    parce qu'il t'a connu
    une de plus à t'aimer

    Le soleil essaie de se glisser
    par le store vénitien
    c'est pas lui qui m'f'ra lever
    je commençais une longue nuit
    j'ai pas l'intention de demander le réveil
    je regarde les photos qu'il à prise de moi
    j'en ai aucune de lui
    il s'est jamais laissé prendre
    Le vent fait grincer le canoë rose, à deux places
    Il servira, peut être, pour un autre film

    {au Refrain}

     

         


    votre commentaire
  • J-23

    encore et toujours de la neige, et du froid, chez moi, en cette fin de semaine...

     

    bon après-midi les z'amis...

     

    à J-22, mon sapin est installé et vous?...

     

    bisous et bon WE...


    votre commentaire
  • Bonne soirée...

    (servez-vous)...

     

     

    ma petite pensée du soir, en vous souhaitant une bonne soirée, et une bonne nuit... faites de beaux rêves...

     

    bisous de Véro...


    votre commentaire
  • J-23

    ma petite pensée du jour, ma petite créa du jour, c'est pour vous...  servez-vous...

     

    à J-23, la neige est là, son manteau blanc, a recouvert toute la Bretagne...

     

    de gros breizhous à tous et toutes...


    votre commentaire
  • 1er décembre, sourire...
    (servez-vous, c'est pour vous...)

     

    Souriez, c'est mercredi... 

      

    j-24
    (servez-vous c'est pour vous...)

     

    J-24... et oui... déja...

     dans 24 jours c'est Noël... 

    en ce 1er décembre, je vous souhaite une belle journée...

     

    gros breizhous...

     

    votre commentaire
  • bon début de semaine...

    ma petite citation du jour , pour vous souhaiter une superbe journée pleine de rire...

     

    en ce début de semaine, froide, il fait bon de réchauffer le coeur, avec des sourires...

     

    gros bisous à tous et toutes...


    votre commentaire
  • Kdo pour ma fille Véro et ses enfants

    Merci beaucoup Maman,

    bisous et bonne journée...


    votre commentaire
  • Ma petite créa-citation du soir, pour vous... servez-vous...

     

    Bonne Soirée et Bonne Nuit...


    votre commentaire
  • créa-cadeau de ma maman...

    merci beaucoup...


    votre commentaire
  • Ma petite Créa du jour (servez-vous, c'est pour vous)...

     

    Les souhaits ridicules….. 

    Si vous étiez moins raisonnable.
    Je me garderais bien de venir vous conter
    La folle et peu galante fable
    Que je m'en vais vous débiter.
    Une aune de boudin en fournit la matière.
    "Une aune de boudin, ma chère !
    Quelle pitié ! C’est une horreur !»
    S'écriait une précieuse,
    Qui, toujours tendre et sérieuse,
    Ne veut ouïr parler que d'affaires de cœur.
    Mais vous qui mieux qu'âme qui vive
    Savez charmer en racontant,
    Et dont l'expression est toujours si naïve,
    Que l'on croit voir ce qu'on entend;
    Qui savez que c'est la manière
    Dont quelque chose est inventé,
    Qui beaucoup plus que la matière
    De tout récit fait la beauté.
    Vous aimerez ma fable et sa moralité;
    J'en ai, j'ose le dire, une assurance entière...
      

    Il était une fois un pauvre bûcheron
    Qui las de sa pénible vie,
    Avait, disait-il, grande envie
    De s'aller reposer aux bords de l'Achéron;
    Représentant, dans sa douleur profonde,
    Que depuis qu'il était au monde,
    Le Ciel cruel n'avait jamais
    Voulu remplir un seul de ses souhaits.
      

    Un jour que, dans le bois, il se mit à se plaindre,
    A lui, la foudre en main, Jupiter s'apparut.
    On aurait peine à bien dépeindre
    La peur que le bonhomme en eut :
    "Je ne veux rien, dit-il, en se jetant par terre,
    Point de souhaits, point de Tonnerre,
    Seigneur, demeurons but à but.
      

    -- Cesse d'avoir aucune crainte :
    Je viens, dit Jupiter, touché de ta complainte,
    Te faire voir le tort que tu me fais.
    Ecoute donc : je te promets,
    Moi qui du monde entier suis le souverain maître,
    D'exaucer pleinement les trois premiers souhaits
    Que tu voudras former sur quoi que ce puisse être.
    Vois ce qui peut te rendre heureux.
    Vois ce qui peut te satisfaire;
    Et comme ton bonheur dépend tout de tes voeux,
    Songes-y bien avant que de les faire."
      

    A ces mots Jupiter dans les cieux remonta,
    Et le gai bûcheron, embrassant sa falourde,
    Pour retourner chez lui sur son dos la jeta.
    Cette charge jamais ne lui parut moins lourde.
    "Il ne faut pas, disait-il en trottant,
    Dans tout ceci, rien faire à la légère;
    Il faut, le cas est important,
    En prendre avis de notre ménagère.
    Çà dit-il, en entrant sous son toit de fougère,
    Faisons, Fanchon, grand feu, grande chère,
    Nous sommes riches à jamais,
    Et nous n'avons qu'à faire des souhaits."


    Là-dessus tout au long le fait il lui raconte.
    A ce récit, l'épouse vive et prompte
    Forma dans son esprit mille vastes projets;
    Mais considérant l'importance
    De s'y conduire avec prudence :
    "Blaise, mon cher ami, dit-elle à son époux,
    Ne gâtons rien par notre impatience;
    Examinons bien entre nous
    Ce qu'il faut faire en pareille occurrence;
    Remettons à demain notre premier souhait
    Et consultons notre chevet.
      

    -- Je l'entends bien ainsi, dit le bonhomme Blaise.
    Mais va tirer du vin derrière ces fagots."
    A son retour il but, et goûtant à son aise
    Près d'un grand feu la douceur du repos,
    Il dit, en s'appuyant sur le dos de sa chaise :
    "Pendant que nous avons une si bonne braise,
    Qu'une aune de boudin viendrait bien à propos !"
     
    A peine acheva-t-il de prononcer ces mots,
    Que sa femme aperçut, grandement étonnée,
    Un boudin fort long, qui partant
    D'un des coins de la cheminée,
    S'approchait d'elle en serpentant.


    Elle fit un cri dans l'instant;
    Mais jugeant que cette aventure
    Avait pour cause le souhait
    Que par bêtise toute pure
    Son homme imprudent avait fait,
    Il n'est point de pouilles et d'injure
    Que de dépit et de courroux
    Elle ne dit au pauvre époux.
    "Quand on peut, disait-elle, obtenir un empire,
    De l'or, des perles, des rubis,
    Des diamants, de beaux habits,
    Est-ce alors du boudin qu'il faut que l'on désire ?
    -- Hé bien, j'ai tort, dit-il, j'ai mal placé mon choix,
    J'ai commis une faute énorme,
    Je ferai mieux une autre fois.


    -- Bon, bon, dit-elle, attendez-moi sous l'orme,
    Pour faire un tel souhait, il faut être bien bœuf !"
    L'époux plus d'une fois, emporté de colère,
    Pensa faire tout bas le souhait d'être veuf,
    Et peut-être, entre nous, ne pouvait-il mieux faire :
    "Les hommes, disait-il, pour souffrir sont bien nés !
    Peste soit du boudin et du boudin encore;
    Plût à Dieu, maudite pécore,
    Qu'il te pendît au bout du nez !"  

     

    La prière aussitôt du Ciel fut écoutée,
    Et dès que le mari la parole lâcha,
    Au nez de l'épouse irritée
    L'aune de boudin s'attacha.
    Ce prodige imprévu grandement le fâcha.
    Fanchon était jolie, elle avait bonne grâce,
    Et pour dire sans fard la vérité du fait,
    Cet ornement en cette place
    Ne faisait pas un bon effet;
    Si ce n'est qu'en pendant sur le bas du visage,
    Il l'empêchait de parler aisément.
    Pour un époux merveilleux avantage,
    Et si grand qu'il pensa dans cet heureux moment
    Ne souhaiter rien davantage.
    "Je pourrais bien, disait-il à part soi,
    Après un malheur si funeste,
    Avec le souhait qui me reste,
    Tout d'un plein saut me faire roi.
    Rien n'égale, il est vrai, la grandeur souveraine;


    Mais encore faut-il songer
    Comment serait faite la reine,
    Et dans quelle douleur ce serait la plonger
    De l'aller placer sur un trône
    Avec un nez plus long qu'une aune.
    Il faut l'écouter sur cela,
    Et qu'elle-même elle soit la maîtresse
    De devenir une grande Princesse
    En conservant l'horrible nez qu'elle a,
    Ou de demeurer Bûcheronne
    Avec un nez comme une autre personne,
    Et tel qu'elle l'avait avant ce malheur-là."
      

    La chose bien examinée,
    Quoiqu'elle sût d'un sceptre et la force et l'effet,
    Et que, quand on est couronnée,
    On a toujours le nez bien fait;
    Comme au désir de plaire il n'est rien qui ne cède,
    Elle aima mieux garder son bavolet
    Que d'être reine et d'être laide.
      

    Ainsi le bûcheron ne changea point d'état,
    Ne devint point grand potentat,
    D'écus ne remplit point sa bourse :
    Trop heureux d'employer le souhait qui restait,
    Faible bonheur, pauvre ressource,
    A remettre sa femme en l'état qu'elle était.
      

    Bien est donc vrai qu'aux hommes misérables,
    Aveugles, imprudents, inquiets, variables,
    Pas n'appartient de faire des souhaits,
    Et que peu d'entre eux sont capables
    De bien user des dons que le Ciel leur a faits....
      

     

    (petit poème trouvé sur le net)...

     

     

    Bisous les z'amis...


    votre commentaire
  • petites créas pour vous servez-vous...

     

    La sagesse des Elfes... 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je vous souhaite un excellent Week-end Elfique... tout en sagesse et douceur...

     

    bisous de Véro...


    votre commentaire
  • faites de beaux rêves les z'amis...

    à demain...

    bisous Véro...


    votre commentaire
  • Kdo pour vous
    Très belle créa citation de ma maman...
     

    votre commentaire
  •  

    merci Noël...

    bises à demain...


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Upload image 
    Merci Mamie  Toinette...

    Bisous, bisous...


    votre commentaire
  • Cadeau de Maman...

    merci

    gros bisous et bonne soirée...


    votre commentaire
  • vendredie poésie...

    (servez-vous)

     

     

    pour rester dans le ton, à l'approche d'Halloween, voilà une petite poésie sur les sorcières...

     

     

    en vous souhaitant une belle journée...

     

     

    (servez-vous)

     

     

    Les sorcières…

    Dans le ciel d’halloween

    Que la lune illumine

    Passent les sorcières…

    Carabosse et sa bosse

    Dans son carrosse à six rosses,

    Baga yaga, et etcetera…

    Qui les a vues, qui les verra ?

    Un cliquetis sinistre d’os

    De dragons et de molosses

    Mille et un abracadabra

    Qui entendit, qui entendra ?

    Dans le ciel d’halloween

    Que la lune illumine

    Hurlent les sorcières…

     

     

     

    (servez-vous)

     

     

    (servez-vous)

     

    (servez-vous)

     

    gros bisous et bonne visite...


    votre commentaire
  •  

    c'est avec ma petite créa du jour, que je vous laisse ces quelques mots, pour vous souhaiter un beau Mardi, créatif, et passionné...

    Bises à tous et toutes, et bonne visite...

    (servez-vous, c'est cadeau...)

     


    votre commentaire
  • ma petite créa du jour, c'est pour vous, servez-vous...

     

    pour vous souhaiter une belle journée...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique